[page principale | nouveautés | La Bible | la foi | sujets | études AT | études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | centres d'intérêt]

 

Défense de la Foi en rapport avec

*    *    *

l'Église ou (=) l'Assemblée

 

« L'homme avisé voit le mal et se cache ; mais les simples passent outre et en portent la peine » (Proverbes 22:3)

... insiste en temps et hors de temps, convaincs, reprends, exhorte... (2 Tim. 4:2)    

 Cette page aborde les sujets suivants (Série A) :

Mouvements chrétiens ou apparentés (Église catholique -- Oecuménisme -- Charismatisme, -- Évangéliques) Mouvements qui ne sont pas réellement chrétiens (Témoins de Jéhovah -- Mormons) Tendances généralesNouveaux mouvementsAutres courantsIslam

-


 Pages sur les autres sujets en rapport avec l'Église ou Assemblée

            ball04d.gif    Ensemble des sujets sur l'Assemblée ou Église - Plan
            ball04d.gif    
Série A : Généralités, Principes et Pratique     Jésus Christ le centre     le seul corps (Jésus Christ la tête)     la Maison de Dieu     Habitation de Dieu     Caractère propre et céleste de l'Église et de ses bénédictions
            ball04d.gif    
Série A : Unité et rassemblement des croyants     Problème des divisions de la chrétienté et du déclin de l'Église     État moral convenable pour un tel temps de déclin / ruine      Modèles positifs et négatifs d'assemblées     Quelle orientation choisir ?
            ball04d.gif    
Série A : Ordre dans l'Assemblée    Responsabilité collective    Discipline     La Cène
            ball04d.gif    
Série A : Témoignage de Dieu
            ball04d.gif    
Série A : Questions annexes     Royaume      Nouvelle Alliance     Collectes (argent)     Offrandes     Dîmes Local de réunion     Place de la femme     Enseignement     Cérémonies religieuses
            ball04d.gif   
Série A : Histoire de l'Église et des chrétiens - Histoire de la Réformation - Histoire des Juifs
            ball04d.gif    
Série A : Saint Esprit et dons du Saint Esprit en rapport avec la vie de l'Église

 Retour au récapitulé général des sujets du site


Pour lire avec profit les explications et livres ci-après, il est recommandé de le faire avec prière et en suivant le texte de l'Écriture Sainte.
Les significations d'initiales désignant des auteurs ou des périodiques sont en page d'abréviations. Fournisseurs d'ouvrages : voir Éditeurs en page Autres liens.


 

Voir aussi les rubriques : Persécution, propagande antichrétienne, fondamentalismeFaut-il défendre la foi ?Athéisme

On développe ailleurs les formes du mal qui caractérisent spécialement le temps actuel, et celles dont parle le Nouveau Testament. La multiplicité des fausses doctrines fait que les gens sont ballottés ça et là par tout vent de doctrine dans la tromperie des hommes et leur habileté à égarer (Éph. 4:14)

On distingue : les attaques violentes contre le christianisme (Satan comme un lion rugissant), les attaques subtiles, souvent de l'intérieur (Satan comme un serpent séduisant).
Parmi beaucoup de sortes d'erreurs, on distingue :
les faux docteurs ceux qui ajoutent à la Parole de Dieu (malgré les avertissements de Apoc. 22:18 ; voir Prov. 30:6 & Matt. 15:6 & 1 Tim. 6:20, etc.) ceux qui tordent l'Écriture (2 Pierre 3:16) les propagateurs de fables (2 Tim. 4:4) ceux qui apportent des doctrines étrangères à l'Écriture (Timothée devait les faire taire, 1 Tim.1:3) ceux qui sont incrédules et méprisent la Parole de Dieu, contestant que la Bible soit Parole de Dieu

 

Mouvements chrétiens (ou apparentés) – Tendances contemporaines

Église catholique

1. Église catholique «classique»

L'Église catholique reconnait la divinité de Jésus-Christ, la Trinité, le paradis, l'enfer, le péché, la mort de Jésus à la croix pour les péchés : tout cela est bien . Mais la tradition, ou enseignement de l'église, a ajouté à la Parole de Dieu bien des éléments qui l'annulent (Matt. 15:6) : l'église catholique enseigne le salut par les oeuvres au lieu du salut par la foi, le baptême qui fait de l'individu un enfant de Dieu, la prière pour les morts (le sort de l'âme n'étant donc pas définitivement fixé lors de la mort), le culte de Marie et des saints alors que l'adoration ne doit être rendue qu'à Dieu, les prières adressées à Marie et aux Saints, alors qu'ils ne sont que des créatures même pas encore ressuscitées, les indulgences, etc. etc. Une des conséquences est que le vrai évangile, et l'évangélisation qui va avec, ne sont pas vraiment connus, malgré qu'on en parle beaucoup.
pin01f.gif    Église catholique  [AL; 166 Ko] : Est-elle le modèle selon l'Écriture de l'Église unie qui rassemble tous les vrais chrétiens ? - On s'en fait une idée par une revue 1) de ses origines au travers de son histoire, - 2) de sa doctrine officielle à la lumière de la Bible (sacrements, confirmation et pénitence, eucharistie, saint sacrement et transsubstantiation, extrême onction, ordre, ordination, culte de la vierge, invocation des saints, les reliques, les images, le purgatoire, les indulgences).
Encore sur la transubstantiation : La doctrine catholique prétend que le prêtre a le pouvoir de changer le pain de l'hostie en le vrai corps de Jésus-Christ, chair et sang, à cause de la Parole de notre Seigneur disant «ceci est mon corps». Mais le Seigneur a dit cela, à la fin d'un repas, étant vivant au milieu de Ses disciples. Or le second commandement de la loi interdit de faire une représentation matérielle de Dieu et de l'adorer ; or c'est justement ce que fait le prêtre consacrant l'hostie + Notre Seigneur a dit "Je suis la porte (Jean 10), Je suis le chemin (Jean 14), Je suis le vrai cep (pied de vigne) (Jean 15). Notre Seigneur était-il vraiment une porte? un chemin? un pied de vigne? On voit bien que tout cela est un langage figuré. Pareillement quand l'apôtre Paul dit que le rocher des fils d'Israël était le Christ (1 Cor. 10).
Étude comparative (très détaillée) entre la doctrine catholique et la doctrine Biblique dans l'ouvrage de Jacques Blocher : Le catholicisme à la lumière de l'Écriture sainte (Nogent-sur-Marne. Ed. de l'Institut biblique de Nogent ; ISBN 2-903100-26-8). Principaux sujets traités : 1. La Révélation (Écriture et tradition). 2. L'Église (nature de l'Église, gouvernement de l'Église, Église du Nouveau Testament). 3. Le salut (les sacrements, baptême, confirmation, onction, ordre). 4. L'Eucharistie (messe, transubstantiation, sacrifice de la messe). 5. Pénitence (péché, contrition, confession, absolution). 6. Grâce, foi, œuvres. 7. La dévotion catholique (Vierge Marie, saints et anges, reliques, images, prières, pélerinages, jeûnes, eau bénite, cierges, etc.).
Les décisions du concile de Trente qui a jeté l'anathème sur ceux qui tiennent pour le salut par grâce et par la foi selon l'Écriture, n'ont jamais été révoquées ni reniées, mais plutôt re-confirmées (cf visite du pape en Angleterre, sept. 2010). Les indulgences sont à nouveau pratiquées (ce sont elles qui ont eu un rôle majeure dans la rupture de Luther). Une déclaration commune des luthériens et catholiques (octobre 1999) a bien prétendu lever leurs condamnations réciproques, mais diverses déclarations, spécialement sur le rôle du baptême, annulent tout ce qu'il a pu y avoir de positif dans une certaine reconnaissance du rôle de la foi dans le salut. Contre les évangéliques : voir une rubrique d'un sujet d'actualité
Les miracles ne sont pas un moyen de reconnaître la vraie église  [JND; 16 Ko]
L'église catholique n'a pas changé. Détails dans : La Bonne Nouvelle (BP 82121, F-68060 Mulhouse Cedex 2), 4/2007, p.901-903



Moines et vie monastique : voir rubrique sur l'affranchissement et la délivrance du péché Voir aussi les rubriques mysticisme et solitude contemplative, Judaïsation de l'église, cérémonies religieuses
Ritualisme [WK; 99 Ko] L’auteur montre les vrais caractères du Ritualisme, ce courant de la chrétienté qui veut introduire (ou a introduit) dans le christianisme un système de rites. En réalité le Ritualisme met l’accent sur l’incarnation en négligeant l’expiation, il ignore la proximité avec Dieu dans laquelle le chrétien est établi depuis que le voile du temple a été déchiré. Sous des apparences de piété extérieure, il y a une racine profonde d’incrédulité qui fait que le Rationalisme et le Ritualisme se rejoignent. Malgré que cet article soit un peu ancien (1870) et qu’il se réfère à la situation de l’église d’Angleterre à cette époque-là, il n’a pas perdu de son actualité pour ceux qui veulent bien comprendre la différence entre les efforts de ceux qui s’appuient sur des rites et des sacrements, en contraste avec ceux qui s’appuient sur la position « en Christ » du croyant telle que le vrai évangile la présente. Secondairement cet article fait comprendre comment le Rationalisme, ou incrédulité appliquée à la Bible et à la foi chrétienne, se rejoint avec le Ritualisme. Cela explique comment il est possible que les grandes églises officielles s’opposent tant à la foi fondamentaliste qui tient à recevoir la Parole de Dieu sans modification ni altération, tandis que ces églises font chorus avec tant de commentaires de la haute critique, ou de la critique historico-scientifique, — des commentaires imprégnés d’incrédulité au sujet de tout ce qui, dans l’Écriture, surprend l’homme naturel.
Les messages qui ne font plus appel à l'évangile, ou le sel qui a perdu sa saveur. [Bibliquest; 7 Ko]

2. Passage à l'église catholique moderne

Il est bien connu que le grand virage a été le concile de Vatican II, même si les dirigeants s'en défendent en arguant la pleine continuité avec le passé.
Selon les informations que nous recevons à propos du « Dialogue interreligieux » [Nostra aetate - Gaudium et spes - Vatican II, 1965. Dialogue et Annonce, 1991 ; etc.], on trouve des déclarations antibibliques caractéristiques de la « Babylone » apostate (Apoc. 17) : « Il y a une présence active du Saint Esprit dans la vie religieuse des autres religions du monde (y compris les religions idolâtres) ; l'Esprit Saint favorise l'établissement d'un monde meilleur et plus fraternel par le dialogue interreligieux ; les membres des autres religions répondent positivement à l'appel de Dieu et reçoivent le salut en Jésus Christ même s'ils ne le reconnaissent pas et ne le confessent pas comme Sauveur ».
Sur la position de l'église catholique par rapport aux autres églises, voir sujets d'actualités des 12.7.2007 et 13.7.2007
Encyclique papale du 29 Juin 2009 [Bibliquest; 51 Ko] — Le gouvernement mondial qu'elle réclame correspond à la domination de l'antichrist
Démission du pape Benoit XVI Premiers discours du nouveau pape (mission de l'église et évangélisation)
Discours du pape François du 22 mai 2013 : Il soutient le salut universel !
Sur les 400 prêtres défroqués en deux ans, voir sujet d'actualités du 23.1.2014. Moeurs dans l'église (2002)  [Bibliquest; 10 Ko]
Activités multiples de décembre 2014 : Babylone la grande Déclaration du pape sur les migrants. Apostasie

3. Perspectives d'avenir : sur les deux voies, laquelle prendre ?

 L'église catholique a toujours appuyé sa certitude d'une apogée, ou réussite finale, sur la Parole du Seigneur de Matthieu 16 : «Les portes du hadès (ou: enfer) ne prévaudront pas contre elle». Malheureusement pour elle, ce verset sorti de son contexte ignore le reste de l'Écriture ; cela ne s'applique pas à elle ni à la chrétienté en général, mais à l'Église des vrais croyants, nés de nouveau. La chrétienté «professante» sans la vie de Dieu (l'église catholique ne sait pas faire la distinction) aboutira à l'apostasie totale. Celle-ci est déjà fort avancée. Des catholiques sérieux souffrent de l'état de choses, parlent d'une église à la dérive, sans gouvernail réel, qui ne parle plus ni du ciel ni de l'éternité, mais se limite à des oeuvres humanitaires sur la terre, perdant ainsi sa raison d'être et son caractère distinct du monde. À cette ruine spirituelle s'ajoutent les affaires morales (multiplication des cas de pédophilie avérés) et leurs conséquences financières désastreuses (dommages intérêts colossaux, diocèses en faillite, etc.).  Aux antipodes de tout ça, l'espérance chrétienne et céleste reste brillante et merveilleuse, ayant son apogée dans le retour de Christ pour prendre les vrais croyants, mais cette espérance est céleste et déconnectée du monde qui, lui va vers les malheurs apocalyptiques. L'église catholique n'a pas cette espérance, sauf une minorité de fidèles hors courant principal. Cette ruine attendue de l'église catholique est évidemment affligeante, aussi nous encourageons vivement les fidèles sincères à se tourner vers l'Écriture Sainte pour y trouver les vraies sources de vie et d'espérance célestes : elles sont fondées sur Christ seul. Oubliez Marie, les saints, le pape et le clinquant des batiments, habits et cérémonies : Christ n'est pas là ! «Venez à Lui, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et vous trouverez le repos de vos âmes» (Matt. 11:28-29).

Oecuménisme

 voir rubrique sur le même sujet à la page sur la prophétie
Vers la Babylone de l'Apocalypse [AG ; 76 Ko]   Oecuménisme : où est la vraie unité des chrétiens ?  [Bibliquest: 88 Ko]

 Une des idées de base de l'oecuménisme actuel est que la division des chrétiens est péché : c'est confondre la division comme fruits de l'action de coeurs charnels et la séparation selon Dieu, — c'est ignorer entièrement la séparation du mal selon Dieu et pour Dieu.  Dans sa première épître, l'apôtre Jean ne distingue que deux catégories de personnes : les enfants de Dieu et les enfants du diable (3:1,10); or les enfants de Dieu sont haïs par le monde (3:13); la distinction entre les uns et les autres repose sur la pratique de la justice (selon Dieu) et la réalité de l'amour (selon Dieu) : comment croire qu'on peut réunifier une église dans la paix et la vérité à partir de deux famille si opposées ?  L'oecuménisme cite volontiers Jean 17:21 «que tous soient un... afin que le monde croie», mais il ignore Jean 17:17 «Sanctifie-les par la vérité; ta parole est la vérité».
 Luc 11:23 : « Celui qui n'assemble pas avec moi, disperse ». « Aux yeux de Dieu, c'est réellement disperser que de rassembler les chrétiens sur de faux principes. C'est pire que si on ne rassemblait pas du tout. C'est une entrave plus profonde à la vérité, parce qu'il y a une esprit de parti et de domination qui est nécessairement hostile à Christ. Un faux centre de rassemblement substitue un autre centre à Christ, et accroit par conséquent la confusion » (WK sur Luc 11).  voir page sur les divisions dans l'Église
La séparation d'avec le mal est le principe divin de l'unité  [JND; 47 Ko]
Une autre idée fondamentale de l'oecuménisme, et du monde actuel en général, est qu'il faut dialoguer avec les autres religions. C'est ce qu'a fait Ève avec Satan en Genèse 3. On connait le résultat.

Charismatisme

pin01f.gif    Cette rubrique recouvre des mouvements et groupes fort divers, y compris ce qu'on appelle pentecôtisme avec ses diverses formes. Tous les participants à ces mouvements ne sont pas concernés, et il ne faut pas faire d'amalgames malvenus. Certains croyants sont à tendance catholique, la plupart à tendance protestante. Le but de cette rubrique n'est pas de «démolir» des chrétiens véritables, sincères et dévoués au Seigneur, mais seulement d'analyser des comportements, des phénomènes et des doctrines à la lumière de l'Écriture. Il s'agit de points saillants et classiques, la plupart connus publiquement.

pin01f.gif    Voir aussi rubriques sur les dons de l'Esprit - sur les (fausses) prophéties - sur les miracles - et liens extérieurs
Guérisons, langues et miracles  [HLH ; 115 Ko] Mouvement charismatique à propos de Actes 2 et du parler en langues. [Briem C. ; 538 Ko]
Il est important de retenir comme une vérité certaine que le l'Esprit Saint, et son habitation dans le croyant et dans l'Église (depuis la Pentecôte, Actes 2) sont des caractéristiques essentielles du christianisme. La vie du chrétien doit être guidée et animée par le Saint Esprit. Nous reconnaissons pleinement les «dons de grâce» = «charismes» selon 1 Cor. 12. Par contre, il ne faut pas attribuer à l'Esprit Saint ce qui n'est manifestement pas de Lui, ni confondre les pensées de l'homme et de la chair avec les pensées de l'Esprit (Rom. 8:7).
Une prédication qui annonce la réussite, la prospérité, l'absence de maladie ou la guérison, l'absence de souffrances, n'est pas biblique. Les pharisiens se sont moqués de notre Seigneur quand Il leur a dit qu'on ne pouvait servir Dieu et les richesse (Luc 16:13-15). Voudrions-nous recommencer leurs erreurs ? (leur conviction provenait de ce qu'ils s'appliquaient les promesses de la loi sur la fidélité du peuple de Dieu, sans voir que ces promesses ne pouvaient plus s'appliquer à cause du mauvais état du peuple, dont le rejet du Seigneur était la preuve. Aujourd'hui aussi, dans son ensemble, le monde ne reçoit pas le Seigneur).
Ce genre de prédication qui fait miroiter un avenir où les difficultés de la vie ont disparu est généralement basé sur des versets sortis de leur contexte, ou bien sur des fables (prétendues visions) ou bien sur une application à la lettre de l'Ancien Testament (AT), sans voir que la dispensation de la grâce est différente de celle de la loi, sans voir que l'AT nous est donné comme des images ou types (1 Cor. 10:11), et que ce que nous avons à imiter n'est pas les actes des hommes de foi, mais leur foi, leur fidélité, leur patience, leur espérance, leur piété, leur attachement au Seigneur et à Sa Parole, leur crainte de Dieu (Rom. 15:4 et Héb. 11 et 13:7).
Ce genre de prédication qui fait miroiter un avenir où les difficultés de la vie ont disparu est source de déceptions profondes; les déçus ont tendance à complètement abandonner la foi. Sur ce sujet, voir rubrique spéciale sur l'évangile de la prospérité
.

Ce qu'on prétend être des actions visibles de l'Esprit Saint n'est souvent pas soutenable par l'Écriture, et va jusqu'à des aberrations opposées au caractère de dignité, de bienséance, d'ordre et d'édification qui sont le propre de la vraie action de l'Esprit (Jean 16:14 ; 1 Cor. 14). Des prières où plusieurs personnes parlent en même temps sont contraires à 1 Cor. 14:7, 30-32. On oublie très souvent Jean 4:23-24 = «Les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité». L'absence de contrôle par l'Écriture des prétendues actions de l'Esprit amène au flou doctrinal le plus complet et à un oecuménisme où on ne distingue même plus ceux qui sont nés de nouveau de ceux qui ne le sont pas.
Une prétendue action de l'Esprit qui conduirait à se joindre à l'adoration ou à l'invocation de la vierge Marie, ou à tout autre chose qui n'est pas selon l'Écriture, n'est pas recevable.
Une prétendue ONCTION de l'Esprit, ou communication de l'onction de l'Esprit, qui consiste à toucher les gens (ou leur souffler dessus !) pour les faire tomber par terre, inanimés, n'a rien de biblique. Dans les évangiles, on voit les démons (non pas le Seigneur !) faire tomber par terre leurs victimes (Marc 9:18-20; Luc 1:35; 9:42), tandis que la belle-mère de Pierre, une fois guérie, se leva et se mit aussitôt à servir les personnes présentes (Matt. 8:15 et Marc 1:31). En Jean 18:6 des gens sont tombés devant le Seigneur, mais c'était ses agresseurs. On trouve souvent dans l'Écriture des gens qui sont "tombés sur leur face", mais c'est en signe d'hommage ou d'adoration. Ceux qui tombent sous l'effet de ces prétendues actions / onctions de l'Esprit ("immolés dans l'Esprit" = slain in the Spirit, notion étrangère à l'Écriture) tombent le plus souvent sur le dos.

Certains prédicateurs, et leurs ouailles, voient des démons partout, même là où il n'y en a pas; ils s'occupent à les chasser. Or ce qu'ils prennent pour des démons, c'est simplement ce que l'apôtre Paul appelle «la chair» ou «le péché» (au singulier, non pas 'les péchés'), ou encore le «vieil homme». Ils ne connaissent pas réellement l'enseignement sur la chair et le vieil homme selon Rom. 6 à 8 et Gal. 2 et 5, et ils qualifient d'action du démon ce qui n'est que des manifestations de la chair ; ils croient nécessaire de chasser les «démons», alors que la Parole enseigne toute autre chose : le croyant est mort et ressuscité avec Christ, il a à l'accepter par la foi et à vivre en conséquence, à marcher par l'Esprit. Voir page sur affranchissement et délivrance du péché.

Certains prédicateurs, et leurs ouailles, annoncent que la nouvelle naissance, ou conversion, ne suffit pas, car il y a besoin d'être délivrés de prétendus liens de malédiction hérités des générations précédentes, et ils s'occupent à briser ces liens. Or ceci est la négation de la pleine délivrance qu'a le croyant «dans» le Christ Jésus, comme le montrent abondamment les Écritures (Rom. 8; Col. 1:13; Gal. 5:1, et bien d'autres passages).

L'existence d'un parler en langues qui ne serait pas des langues existant parmi les hommes n'a pas de base valable dans l'Écriture. Les seuls versets cités (1 Cor. 14:2, 4) veulent simplement montrer l'inutilité de parler quand les autres ne comprennent pas. L'absence d'interprétation d'un parler en langue est contraire à 1 Cor. 14:7-19. Le but du parler en langue n'est pas pour l'édification des croyants, mais c'est un signe pour les non-croyants (1 Cor. 14:22). 1 Cor. 14:4 qui parle de s'édifier soi-même veut dire que le parler en langues non compris par les tiers n'a pas sa place dans l'assemblée chrétienne, car tout ce qui s'y fait doit être pour l'édification de l'ensemble, et non d'un individu particulier. Les progrès du chrétien se font dans la connaissance de la volonté de Dieu, en toute sagesse et intelligence spirituelle (Col. 1:9-10), ce qui est à l'opposé de langues incompréhensibles

MIRACLES Les miracles actuels revendiqués par le charismatisme sont souvent ni confirmés ni prouvés (on n'accepte guère les gens qui veulent vérifier leur réalité, en prétendant que ce serait commettre le péché contre l'Esprit de Matt. 12; pourtant la multiplicité des contrefaçons fait qu'une vérification de la réalité des miracles est normale, d'autant plus que la Parole elle-même reconnait l'existence de signes, miracles et prodiges de mensonge).
Ils ont rarement le caractère de ceux des évangiles.
Il y a miracles et miracles : Les devins d'Égypte ont pu copier certains miracles de Moïse, mais pas tous (Exode 7:11,22; 8:7,18). En Actes 8:9-13 Simon le magicien étonnait les gens par sa magie, au point que les gens disaient qu'il s'agissait de la puissance de Dieu appelée la grande. Mais quand Simon eut vu ce que faisait Philippe, il fut le premier à être étonné. Les miracles vrais du christianisme, les miracles du siècle à venir (Héb.6:5) qui servent à confirmer la Parole de Dieu (Héb. 2:3-4) sont des miracles extraordinaires (Ésaïe 35:5-6): faire voir les aveugles, faire entendre les sourds, faire sauter les boiteux, sans parler de résurrections de morts. L'antichrist séduira par les miracles qu'il fera (Apoc. 13:13 faire tomber le feu du ciel; 2 Thes.2:9) et pourtant il ne pourra pas neutraliser les miracles des deux témoins de Jérusalem au temps de la grande tribulation (Apoc. 11:5-6)
Prétendre que les chrétiens doivent être guéris, c'est recommencer le raisonnement des amis de Job, si sévèrement condamnés par l'Éternel (voir rubrique 'maladie')
Miracles signes et prodiges se retrouvent pour l'antichrist aussi bien que pour le Seigneur (Actes 2:22 et 2 Thes. 2:9 ; la même expression), ce qui montre que les miracles ne prouvent rien à eux tous seuls ; c'est bien là la raison pour laquelle le Seigneur ne se fiait pas à une prétendue foi basée seulement sur des miracles (fin de Jean 2). Tant que le travail de coeur et de conscience [croyant Dieu quant à notre état de péché et se repentant des péchés, et croyant Dieu quant au moyen de salut en Jésus Christ] n'est pas fait, la vie nouvelle donnée par Dieu n'est pas encore là.
Le Seigneur, quand Il avait fait des miracles, cherchait souvent à ce qu'on n'en parle pas, contrairement à ce qu'on voit aujourd'hui où, en vue d'attirer les gens, une grande publicité est faite sur les miracles (au lieu de mettre l'accent sur la Parole de Dieu - Actes 20:19-21). Un des résultats terrible est la déception de ceux qui viennent aux séances de guérison et ne sont pas guéris, ou bien leur guérison ne dure pas. Jamais une telle inefficacité n'a eu lieu avec Jésus

  Selon la Parole, il ne faut pas accepter telle quelle toute prétention à action miraculeuse, ni se laisser impressioner par ceux qui brandissent Matt. 12:25-32 en menaçant de perte définitive du salut. Il faut discerner les esprits (1 Jean 4) — sur les critères et conditions de ce discernement, voir « Discerner les esprits »  [AG ; 21 Ko] Un point clef, pour discerner ce qui est de Dieu, est la Parole de Dieu (Osée 4:6 ; en Apoc. 3, Philadelphie garde la Parole, et il en résulte que le Seigneur l'approuve malgré sa faiblesse apparente) Or aujourd'hui on court après des prophéties au lieu de méditer et de sonder la Parole ; le résultat en est qu'on obtient des fables (2 Tim. 4:1-4). L'exemple des réponses du Seigneur à ses opposants montrent que, quand on connaît la Parole, on a des réponses par des passages auxquels on ne s'attendrait pas (Marc 12:26)

L'Esprit de Dieu est un Esprit SAINT Accepter l'immoralité dans l'Église est une abomination pour Dieu Prétendre qu'il faut fermer les yeux sur le mal et l'immoralité, ou accepter des restaurations sans repentance profonde (sous le prétexte qu'il ne faut pas juger, qu'il faut pardonner), tout cela revient à nier la sainteté de l'Esprit de Dieu. Ce n'est pas de l'amour, mais de la désobéissance (1 Cor. 5) Une multiplication des cas d'immoralité parmi les serviteurs qui se prétendent guidés par l'Esprit provient de ce qu'on a confondu les pensées de Dieu et les pensées de la chair (Rom. 7:18, 25; 8:5-7), de ce qu'on n'a pas tenu compte de l'enseignements de l'Écriture sur la chair (Rom. 6 à 8, Col. 3, etc.); c'est ce qui arrive habituellement quand on ne soumet pas ses pensées au contrôle de l'Écriture voir article suivant plus détaillé
  Chutes de leaders dans les mouvements de réveil [Bibliquest ; 65 Ko]Cet article n'a pas pour but d'accuser ou d'accabler des frères chrétiens, mais le problème est connu que bien des leaders de milieux charismatiques tombent dans des fautes morales liées à des problèmes conjugaux ou financiers. Cet article cherche avec l'Écriture l'origine de la multiplication de ces problèmes. Les enseignements qu'on peut en tirer visent tous les chrétiens.
Dons de l'Esprit ou Engouement pour du rêve  [A.Remmers.; 166 Ko] — Le mouvement charismatique considéré du point de vue biblique. Baptême de l'Esprit, baptême de feu, parler en langues, guérisons et don de guérison, prophéties, révélations, être rempli de l'Esprit + Marc 16:17 & Actes 2:4-13 & 1 Cor.14 & Jacques 5:14-16.

Mouvement évangélique

   Le mouvement évangélique recouvre des orientations et pratiques assez diverses. Plusieurs articles généraux d'information dans les medias le disent en pleine expansion dans certaines régions du monde (même en France, mais ici c'est surtout dû à l'immigration).
  Simultanément l'état du mouvement dans le monde occidental est marqué par de profondes dérives de la foi. Nous fournissons ci-après des articles faisant état de l'opinion de divers auteurs évangéliques connaissant ce milieu en profondeur, et signalant leurs sujets d'inquiétude.  Ce qui est frappant dans cet état de choses, ce n'est pas telle ou telle fausse doctrine particulière, mais l'indifférence croissante à la vérité et à la Parole de Dieu, l'acceptation croissante de cette confusion généralisée. On ne cherche plus à distinguer ce qui est de l'homme naturel d'avec ce qui est de la nouvelle création de Dieu, on est indifférent à la gloire de Christ, c'est l'esprit d'indifférence généralisée Laodicéen (Apoc.3). — Bien entendu il n'est pas question de mettre d'emblée tous les évangéliques dans le même «panier», mais seulement de noter des orientations ou tendances générales. Dieu sait qui Lui est fidèle, où et quand.

   La guerre pour la vérité, ou Le combat pour la certitude dans un monde de tromperie [E.R.; 16 Ko] — Commentaires d'auteurs évangéliques sur l'évolution spirituelle du mouvement évangélique. Contre la tendance à accepter les innovations sans réfléchir et sans la lumière de la Parole de Dieu.
   Déviations de la vraie foi : Le phénomène musical [E.R.; 8 Ko]    Déviations de la Parole de Dieu [P.A.Dubois (1993)]
   Spiritualité en crise [B.Prunneaux ; 24 Ko] montre le déclin dans l'état du protestantisme évangélique, alors que celui-ci, sorti des grandes églises, aurait du être le noyau fidèle à Christ et à Sa Parole   Confirmation de cette dérive de mysticisme et autre dérive quant au culte
   Des spiritualités différentes dans le cadre du mouvement évangélique ?  [Bibliquest; 10 Ko]

   Juifs messianiques : malgré tout le respect que nous leur devons à cause de leur désir de témoigner pour Christ, nous craignons fort qu'ils soient engagés sur la voie de l'erreur des Galates. Voir judaïsme (ci-après) et judaïsation.

Tendances Générales

pin01f.gif   Tendances récentes [2002]  [7 Ko] dans le christianisme (sur les rapports oecuménisme avec charismatisme)
pin01f.gif   Apostasie (sur la page prophétie)
pin01f.gif   Ce que bien des gens appellent «modernisme» ou «modernité» a été caractérisé par la croyance que la vérité existe et que la méthode scientifique est le seul moyen sûr de déterminer cette vérité. Le postmodernisme ou postmodernité a horreur des absolus et ne veut reconnaître aucune vérité qui pourrait paraitre axiomatique ou évidente. La vérité, si elle est reconnue, devient plutôt quelque chose d'infiniment flexible et d'impossible à connaître d'une manière objective. Tout ceci est la raison pour laquelle Jude a exhorté à combattre pour la foi une fois enseignée aux saints.

pin01f.gif   Évolution judaïsante de l'église, ou judaïsation (détails sur la page relative aux sources de déclin dans l'église) [cette rubrique n'a aucun rapport avec un quelconque antisémitisme ou avec une quelconque position par rapport au peuple juif; elle traite d'une évolution au sein de l'église consistant à reprendre les éléments ou caractéristiques du culte judaïque selon l'Ancien Testament]
Il ne s'agit pas d'un mouvement seulement récent, mais d'une tendance permanente, de fond, existant déjà du temps des apôtres.
Certains chrétiens, réalisant que d'après les prophéties et d'après les événements actuels, il y aura une restauration du peuple d'Israël, y compris dans sa gloire terrestre, recherchent la vérité ou la sagesse ou la connaissance du coté du JUDAÏSME et des prétendus «sages» d'Israël. Or s'il est vrai qu'après l'enlèvement de l'église, il y aura des «sages enseignant la multitude» (Daniel 11v33), pour le moment c'est bien, spirituellement, un aveuglement qui prédomine dans le judaïsme vis-à-vis de Christ et de l'Écriture sainte (2 Cor. 3v14-15; Jean 9, spécialement le dernier verset; Matt. 15v6,14; Rom. 11v23-25). L'épître aux Galates développe pourquoi on ne peut mélanger judaïsme et christianisme, et l'épitre aux Hébreux, spécialement dans le chapitre 13 qui fait la conclusion, montre la nécessaire rupture entre la religion judaïque et le christianisme.

pin01f.gif  Tendances actuelles (2009) dans la chrétienté : (Échanges spirituels entre moines catholiques et moines bouddhistes [B.Prunneaux ; 22 Ko]) montre l'apostasie babylonienne dans le corps principal de la chrétienté.
  Le mysticisme, ce fléau [article de Richard Bennett résumé par Eric Ropp ; 35 Ko en pdf] montre les dangers du mysticisme et son évolution vers le syncrétisme

  Le courant vers la doctrine de l'Antichrist envahit tous les domaines, tant religieux que civils, profanes, intellectuels, etc. En raccourci, la doctrine de l'Antichrist consiste à mettre l'homme à la place de Dieu dans tous les domaines, et à mettre de coté le plus possible la Parole de Dieu et les instructions qu'elle donne. Ce courant a longtemps été freiné par la présence des églises. La déchristianisation actuelle accélère la doctrine de l'Antichrist.

Nouveaux Mouvements

pin01f.gif    Ces dernières années deux nouveaux mouvements apparaissent :

Mégaéglises. Ce mouvement (dont Rick Warren est un leader) attire beaucoup car il remplit les églises, mais c'est au profit du renversement de la barrière séparant l'église et le monde. L'attraction est basée sur la convivialité, la sociabilité ; ce qu'on appelle péché n'est plus ce qui est contraire à la Parole de Dieu, mais ce qui gêne cette convivialité. L'obéissance à Christ (1 Pierre 1), la sainteté, la communion avec le Père et le Fils (1 Jean 1), le plein salut en Jésus-Christ selon Romains, tout cela est mis de côté. Les réunions deviennent des lieux de divertissement et de spectacle. Il y a une quête constante d'innovations et d'adaptation à la culture contemporaine. La musique est selon la mode du monde. Les messages se veulent exclusivement positifs, appuyant l'estime de soi (la chair de Romains 7 est ignorée, ainsi que le jugement de Dieu contre le péché). L'exigence de vie de sainteté est abandonnée, on prétend qu'on ne doit pas juger. La base doctrinale est suffisament vague et floue, pour que chacun l'accepte. Le vrai évangile du salut est délaissé au profit d'une vague suggestion de se confier en Christ Autres détails tirés de La Bonne Nouvelle (BP 82121, F-68060 Mulhouse Cedex 2), 4/2007, p.895-900 — On retrouve l'esprit et des concepts du «Nouvel-Age». Collaboration étroite avec des faux docteurs manifestes, et avec l'église catholique. Rejet des chrétiens attachés aux Écritures : qualifiés de fondamentalistes, ils sont amalgamés aux fondamentalistes musulmans et signalés comme faisant partie des grands ennemis du 21ème siècle. Les nombreuses citations bibliques font illusion car elles ne sont pas clairement en rapport avec le sujet traité. Un objectif majeur est un plan de paix destiné à vaincre les cinq géants des plaies planétaires (le vide spirituel, l'égoïsme, la pauvreté, les maladies, l'analphabétisme) en rassemblant un milliard de fantassins. De nombreux séminaires pour pasteurs visent des objectifs planétaires, et la transformation radicale des églises, mais la voie choisie relève plutôt de l'apostasie. Nos lecteurs qui comprennent l'anglais trouveront sur le site www.crossroad.to des réflexions sur toutes sortes de sujets d'actualités et mouvements chrétiens, et en particulier sur le livre à succès de Rick Warren : L'église guidée par un objectif. On y voit une doctrine de l'Église où son fonctionnement n'est plus dirigé par la Parole de Dieu (la Bible) ni par l'Esprit, mais par la recherche du succès et par les techniques de marketing, - où l'objectif fixé par une église est une croissance à tout prix, par les techniques modernes de management; où l'on détermine ce qui marche ou ce qui ne marche pas dans l'église, c'est-à-dire les modèles à suivre, par des analyses statistiques, - où la Parole de Dieu n'est plus étudiée dans les réunions ni LE guide à suivre, - où ceux qui s'attachent à la Parole de Dieu sont considérés comme des résistants à l'innovation, et doivent donc être marginalisés, voire éliminés. Tout ce qui ne concorde pas avec les nouveautés qu'on veut introduire est considéré comme agent de division, obstacle à l'unité. Quand les changements sont trop difficiles à faire passer, on les présente comme des expériences temporaires. Voir l'article complet pour une meilleure compréhension des méthodes modernes antibibliques. Les mégaéglises rattachéees au mouvement de Willow Creek vont dans le même sens.
Plus récemment le mouvement de Willow Creek a reconnu l'inefficacité de ses méthodes dans un livre (Reveal), mais au lieu d'en déduire qu'il fallait retourner à la Bible, ils s'engagent dans une accentuation des programmes "innovants". Ceux-ci vont de pair avec l'orientation des églises émergentes (voir "Evangelical Times" avril et mai 2008, pages 19 et 21).
Les dangers et déviations évoqués ci-dessus concernent également les petites communautés ou églises dans la mesure où elles veulent suivre les conseils de R.Warren, notamment pour grandir.

Églises émergentes. Un des leaders est Brian Mc Laren. C'est une étape supplémentaire dans le glissement loin du vrai christianisme. L'autorité biblique est ouvertement mise de côté, et la notion de salut individuel avec un Sauveur personnel est vigoureusement attaquée. On veut réinventer l'église, tourner la page de ce qui est appelé l'ancienne église. L'imagination des hommes remplaçant la Parole de Dieu. L'expérience (pragmatisme) prime tout, il faut "s'adapter". Il est recommandé de mettre en sourdine l'avenir éternel et la venue du Seigneur, car cela inhibe la vie de service en faveur du monde, et conduit à penser que le monde ne peut pas sortir de la violence. La mort expiatoire de Jésus est mise de côté et l'enseignement de l'évangile est tordu (http://www.bpnews.net/BPnews.asp?ID=27867 du 18 avril 2008). Ils transforment l'action humanitaire en un critère du jugement divin, sur la base d'une fausse interprétation de Matthieu 25:31-46.

Pragmatisme, Chrétiens pragmatiques : comme le nom l'indique il s'agit d'une tendance qui se veut guidée par des critères pratiques, l'objectif étant d'intéresser et de rassembler le plus de gens possible. Cela coïncide ou se regroupe avec les mégaéglises et les églises émergentes. Les méthodes sont des techniques de marketing où le principe est de s'adapter au marché, ce qui revient à vouloir plaire au monde non converti. Pour attirer quand même les vrais chrétiens évangéliques, on prétend ne pas vouloir de compromis avec la doctrine, mais en fait la doctrine n'est plus abordée, car on prétend qu'elle est source de division et que la paix est plus importante que le sain enseignement. Dans leur grande majorité, les messages parlent de questions à la mode, de problèmes psychologiques, écologiques ou diététiques, de l'image qu'on se fait de soi, des relations personnelles, de ce qui peut motiver, de la politique, etc.. Il y a des sujets à la mode, qui changent chaque année ou même plus rapidement, et on prend garde à ne pas être en retard sur ces modes. On prétend avoir le droit d'être inventifs sur les méthodes, et celles-ci s'éloignent toujours plus de la Parole de Dieu. — Il faut toujours se rappeler que la sagesse du monde est folie pour Dieu, et la sagesse de Dieu est folie pour le monde (1 Cor. 1). Christ est le monde sont incompatibles (Jean 15 et 17 et bien d'autres passages), ce qui ressort spécialement de ce que Christ est venu comme Sauveur et a été rejeté. — On cherche quelquefois à justifier les méthodes copiant le monde par le moyen des paroles de l'apôtre Paul en 1 Cor. 9:19-23, où il dit se faire tout à tous, et s'adapter à tous les auditoires. Voir les commentaires de HR et WK. (ces questions sont largement développées dans «Ashamed of the gospel» = «Ayant honte de l'évangile» par John Mac Arthur, 3ème édition, 1993 / 2010).

En face de ces hérésies séductrices, qui mènent tout droit à la doctrine de l'antichrist, le croyant préférera garder la Parole et ne pas renier le nom du Saint et du Véritable (Apoc. 3:7-8), et combattre pour la foi qui a été une fois enseignée aux saints (Jude 3).

pin01f.gif    Caractères d'une fausse religion (rechercher la faveur du monde)  [CHM; une note dans 290 Ko]

Autres courants

Idolâtrie : voir à la page sur Dieu

Adventistes du 7ème jour : voir rubrique sur la loi et le légalisme. C'est le principe des Galates : ajouter la loi à l'évangile, ce qui le dénature entièrement.

Le naufrage d'Actes 27 est-il une allégorie de l'avenir de l'église?  [James Balderston; 12 Ko]

Critique des mouvements modernes actuels (site internet en anglais, assez fourni). Bibliquest ne donne ce lien qu'à titre informatif, sans assumer tout ce qui y figure
À cause du déclin du christianisme et de l'église, beaucoup cherchent de nouvelles méthodes, techniques, idées, doctrines, pour développer, amplifier, diffuser le christianisme et les églises. Cela revient la plupart du temps à se confier à l'homme, à faire de la chair son bras, selon les expressions de Jérémie (17:5). Il n'en sort que de la malédiction. Dans l'Écriture on trouve de nombreux appels de Dieu à « revenir » à Lui (reviens..., revenez, etc.) et à Sa Parole (la Bible). C'est le seul moyen efficace pour trouver la bénédiction: Bienheureux l'homme qui se confie en l'Éternel... (Jér. 17:7-8).
Dans les cercles évangéliques, en dehors des sectes de tout genre, on trouve une tendance à se baser sur la psychologie et la psychanalyse, notamment pour les soins à donner aux âmes. Malheureusement, c'est la perte de l'action et de la puissance du Saint Esprit. On cherche à trouver des ressources en soi, ou dans des groupes sociaux, et Dieu est mis de côté
Paraboles de Matthieu 24 et 25 : Les dix vierges - Matthieu 24:45 à 25:30  [Briem Chr.; 124 Ko] - Danger d'être chrétien de nom, de faire simplement profession de christianisme, sans pour autant avoir la vie de Dieu. Comment cela se manifeste : la chrétienté incrédule déploie une activité intense sur le plan politique, culturel et surtout social. Dans de larges fractions de la chrétienté, on ne répand plus qu'un « évangile social ». Le soutien aux mouvements pour la paix, et la revendication de droits sociaux et les idées écologiques ont beaucoup plus cours que la question des droits de Dieu. C'est, en figure, ce que font les vierges folles qui apprêtent leurs lampes (comme les vierges sages), mais sans avoir d'huile (image des chrétiens de nom qui n'ont ni la vie de Dieu ni le Saint Esprit).

Branhamisme  [ANO; 10 Ko] (problème plus particulièrement africain) et le modalisme (ou erreur des Sabelliens). D'autres sites font des réfutations plus détaillées et plus complètes.

Mouvements qui ne sont pas (réellement) chrétiens

Témoins de Jéhovah

Les «témoins de Jéhovah» ne sont pas chrétiens, d'après leurs propres déclarations : voir tract «Un monde nouveau de paix : Le verrons-nous un jour ?» (T-17-F J.G. Copyright 1991 Watch Tower society : "Les Témoins de Jéhovah, éditeurs du présent tract, ne font partie ni de la chrétienté ni du judaïsme").

Sur le nom Jéhovah, voir la rubrique sur les noms de Dieu

pin01f.gif    Erreurs fondamentales des Témoins de Jéhovah [Bibliquest; 60 Ko]. Même sujet dans http://www.irr.org/french.html. La base de tout est qu'ils n'ont pas saisi que le temps de l'Ancien Testament où Dieu se révélait comme l'Éternel (Jéhovah) est fini, comme le montre clairement notre Seigneur en Matthieu 28:16-20, où la mission des disciples n'est plus juive, mais est orientée vers toutes les nations, et où le nom communiqué à l'occasion du baptême n'est plus Jéhovah-l'Éternel, mais est le Père, le Fils et le Saint Esprit, autrement dit la Trinité. C'est justement pour cela que les TJ s'acharnent contre la divinité du Seigneur. En s'acharnant à insister sur le nom de "Jéhovah", les TJ œuvrent à effacer le nom de Jésus, le seul par lequel nous pouvons être sauvés (Actes 4:10-12). Même chose avec la cène qu'ils ne célèbrent qu'une fois par an. En s'acharnant à insister sur le fait que Christ est mort sur un poteau et non pas sur une croix, les TJ oeuvrent pour anéantir le scandale de la croix : Gal. 6:4 & 5:11-12 & 1 Cor. 2:2

pin01f.gif    Recommandations aux TJ qui ont réalisé qu'il leur faut abandonner le mouvement, mais qui se sentent déracinés ou déboussolés par l'endoctrinement de nombreuses années passées, — et aux ex-TJ, et à ceux qui se déclarent «Étudiants de la Bible» [Bibliquest; 6 Ko].

Mormons

pin01f.gif    On trouve une vulgarisation de leurs doctrines étranges (pour ne pas dire extravagantes; http://www.chick.com/reading/tracts/0494/0494_01.asp repris en interne) dans une des publications de Chick publications [http://www.chick.com/catalog/tractlist.asp?language=French]. Réfutation correcte des Mormons dans un document de l'Institut for Religious Research [http://www.irr.org/mit/is-mormonism-christian-french.html].

Islam

(Attention : Merci de ne pas faire d'amalgame ! Cette rubrique ne doit pas être interprétée comme hostile aux musulmans,
bien au contraire nous les aimons et désirons leur bien en montrant ce dont ils sont les premières victimes ! Merci pour votre compréhension) 

FAQ : Réponses à dix propos fréquents des habitués de l'Islam  [FAQ.; 19 Ko] — Réponse aux objections basiques des habitués de l'Islam à l'encontre du christianisme
Réponse aux affirmations que la Bible seraient pleine de contradictions
Fatalisme : voir rubrique sur la providence de Dieu
Ceux qui sont choqués par l'idée que Dieu a un Fils Allah ou Dieu ? voir quelques réflexions sur le nom de Dieu
Une courte comparaison Christianisme / Islam : Ce qui manque au musulman [10 Ko] Religion de paix ? besoin d'un Sauveur La vraie miséricorde
Islamisme. Au vu des violences choquantes de l'EI (état islamique = ISIS = Daesh), beaucoup cherchent à dissocier Islam et Islamisme, en prétendant que l'un est pour la paix, et l'autre pour la guerre. Certains vont même plus loin et affirment qu'il n'y aucun rapport entre les violences de l'état islamique (EI) et la religion pratiquée par les musulmans en Occident ; ils ajoutent que c'est faire preuve d'islamophobie que de prétendre à l'existence d'un tel lien entre Islam et violence.   Mais c'est ignorer ou tordre les textes du coran et l'histoire de l'Islam que de nier ce rapport entre la violence et l'islam. Cette ignorance est favorisée par la taqiya, une sorte d'autorisation de mentir quand on attaque l'Islam. Le djihad (= guerre sainte) est de la guerre (réellement prônée) et non de la persuasion.  Quant à l'Islam dit «modéré», il parait plus acceptable pour les chrétiens de nom (et la future grande Babylone) pour ce qu'ils croient en savoir, mais pas pour ceux qui tiennent à la Déité du Seigneur Jésus.  
Restons-en aux choses simples :
l'Islam ne connait pas le Dieu d'amour qui veut sauver le pécheur, et qui offre un Sauveur (ou il en rejette l'idée quand elle est évoquée).
Le christianisme ne lutte pas contre les «mécréants», mais cherche à sauver le pécheur, quels que soit son origine, son peuple ou sa race.
Alors vous qui n'avez pas connu personnellement Jésus Christ, ni le christianisme, sinon par une vision déformée qu'on vous en a donnée, — vous qui vous inquiétez de l'avenir violent qui se profile sur la terre et qui vous inquiétez aussi de votre sort après la mort, VENEZ au SAUVEUR qui vous aime et trouvez le salut, la paix, la délivrance et l'espérance ! 
Djihadistes de retour au pays [Bibliquest; 19 Ko] — Pour une voie d'espérance et de délivrance
À mes amis musulmans  [Behnam A.; 123 Ko] — Pour ceux que certaines vérités du christianisme heurtent ou rendent perplexes : La Bible a-t-elle été changée ? La crucifixion de Christ a-t-elle été réelle ? La mort de Christ était-elle importante ? La Trinité : est-ce du polythéisme ? Pourquoi l'incarnation ? Pourquoi Jésus est-Il appelé Fils de Dieu ?
Un récit personnel : J'ai trouvé des certitudes.

Caricaturistes assassinés et manifestations correspondantes à la suite.


[page principale | nouveautés | La Bible | la foi | sujets | études AT | études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | centres d'intérêt]