[ Page principale | Nouveautés | La Bible | la Foi - l'Évangile | Plan des sujets | Études AT | Études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | Centres d'intérêt ]

Ceux qui, dans le pays, se tiennent tranquilles

Un avertissement prophétique pour le temps présent

RH d’après Friedmann Wunderlich, dirigeant de la mission pour l’Europe du Sud-Est

« C’est pourquoi, en ce temps-ci, le sage gardera le silence, car c’est un temps mauvais ». Amos 5:13

« Tenez-vous tranquilles, et sachez que je suis Dieu : je serai exalté parmi les nations, je serai exalté sur la terre. L’Éternel des armées est avec nous ; le Dieu de Jacob nous est une haute retraite. Sélah ». Psaume 46:10, 11.

Beaucoup d’entre eux sont depuis des années, voir des dizaines d’années en liaison avec l’œuvre de la mission. Leur nom n’apparaît peut-être que sur la liste des destinataires de nos Lettres sur l’Œuvre du Seigneur. Dans l’assemblée locale ils sont assis parmi les autres. C’est dans le silence qu’ils portent les exercices concernant les changements dans le monde et dans l’assemblée. Ils ont vu et assisté à beaucoup de choses au cours des nombreuses années écoulées. Ils pourraient en écrire des volumes, mais ils ne le font pas. Ils font partie de « ceux qui, dans le pays, se tiennent tranquilles

Il leur arrive de ne plus comprendre le monde — ni même le monde chrétien. Ils sont attristés par ce qu’ils constatent, par exemple, que dans divers endroits les prédications deviennent toujours plus courtes et plus superficielles, ou parce qu’ils sentent que les entretiens et les occupations dans l’assemblée concernent principalement des sujets annexes et que la « mission confiée par le Seigneur » est négligée. Mais ils ne font pas partie du « club des rouspéteurs ». Ils appartiennent au groupe de « CEUX QUI, DANS LE PAYS SE TIENNENT TRANQUILLES ».

Tous les matins ils ouvrent la Bible. Ils ont du temps et de la tranquillité pour la lecture de la Bible et pour la prière, parce qu’ils vivent sans ORDINATEUR… INTERNET = www et sans « portable » ni « télévision ». Ils rendent grâces à Dieu pour le travail qu’ils sont en mesure d’accomplir chaque jour. Et ils sont heureux sans les nombreux acquis techniques, qui rendent la vie plus variée et plus diversifiée, mais aussi plus trépidante et plus stressante. C’est consciemment qu’ils vivent simplement, car ils font partie de « CEUX QUI, DANS LE PAYS SE TIENNENT TRANQUILLES ».

Ils se réjouissent quand ils reçoivent les Lettres sur l’Œuvre du Seigneur. Ils sont émerveillés par ce qu’opère Jésus Christ aujourd'hui. Oui, et ils partagent leur joie avec d’autres qu’ils visitent. Ils parlent de JÉSUS et de Son œuvre en buvant du café, et dans des groupes restreints, ils prient pour les missionnaires. Ils ont le désir de soutenir activement l’Œuvre, mais — c’est ce qu’ils pensent d’eux mêmes — ne sont pas capables de donner beaucoup. Ils ont des liaisons avec certains de nos missionnaires depuis des dizaines d’années. Chaque jour ils prient pour les besoins concernant le ROYAUME DE DIEU. Personne sur la terre ne saura jamais combien de temps ils ont passé en prières, ni les sujets pour lesquels ils ont prié pendant toutes ces années. Leurs prières et leurs sacrifices ont produit des choses colossales, mais elles ne seront manifestées qu’au ciel. Ils font partie de « ceux qui, sur la terre, se tiennent tranquilles ».

« CEUX QUI, DANS LE PAYS SE TIENNENT TRANQUILLES » vivent leur foi simplement, sans se faire remarquer. Je me demande quelquefois : « Serait-il possible que le Seigneur opère plus, par ceux qui se tiennent tranquilles, que par ceux qui se font valoir publiquement ». Depuis longtemps déjà nous avons pris l’habitude d’adapter notre vie au brouhaha de ce monde. Mais pour être capable, dans la rencontre avec le Dieu vivant, d’entendre le battement de notre propre cœur et celui de Dieu, nous avons besoin de tranquillité ! La tranquillité nous conduit à l’arrêt des mouvements et à la concentration sur ce qui est essentiel.

Que se passe-t-il dans nos assemblées ?

Nous y recevons des instructions diversifiées. Mais qui donc nous instruit comment survivre en tant que chrétien dans les persécutions à venir ? Les développements dans notre monde nous montrent de manière de plus en plus claire que la merveilleuse liberté pour présenter l’évangile tant dans l’Est que dans l’Ouest va bientôt prendre fin. Nous devrions nous préparer AUJOURD’HUI pour le temps où le message de l’Évangile sera, non seulement, pas attractif pour le monde, mais sera considéré comme mettant en danger le maintien de conditions paisibles dans la société des hommes. Comment la prédication de la Parole à des disciples de Christ pourrait-elle être en aide à ceux qui un jour devront, pour rester fidèles, vivre dans les peines, les douleurs, les persécutions, si la nourriture spirituelle présentée le dimanche n’est même pas suffisante pour la vie quotidienne normale du lundi ?

Le monde séduit et corrompt

Certains chrétiens ont transmis à l’assemblée la vision (la conception) que le « programme » de l’assemblée devait changer, parce que le monde change. À ceux qui émettent à ce sujet des critiques, on présente des arguments tranquillisants, à savoir que seules les formes changent, mais que le message reste le même. Mais il nous faut malheureusement constater, que les choses se sont déroulées différemment. Dans bien des endroits on confond l’Assemblée de JÉSUS avec Hollywood, et on réduit le SAINT ESPRIT à un jouet « d’entretiens chrétiens » ! Il ne se trouve aujourd'hui dans la « Maison de Dieu » pratiquement rien que l’on ne puisse trouver dans le monde. Mais un avertissement ou une critique dérangent. — Ceux qui, dans le pays, se tiennent tranquilles ne veulent pas faire de critiques ! C’est la raison pour laquelle ils deviennent solitaires (ou isolés).

Faut-il « donner un coup de main » à Dieu ?!

Dans toute la Bible on trouve la mise en garde contre la séduction et la corruption par le monde. Mais aujourd’hui des chrétiens deviennent la proie du monde. Les critères d’appréciation, « la richesse et le succès » du monde deviennent aujourd’hui le but des congrégations (assemblées) modernes. Pour apparaître aujourd’hui sur la scène de ce monde, on estime que JÉSUS a besoin de personnes de premier plan à ses côtés ; que JÉSUS a besoin aujourd’hui de programmes politiques pour être pris en considération et être apprécié. Aujourd’hui, compte tenu du prix toujours croissant des programmes le Seigneur JÉSUS a besoin de « sponsors de ce monde ». Aujourd’hui pour obtenir du succès, il faut la congrégation correcte, le programme correct et beaucoup d’idées nouvelles. — Or ceux qui se tiennent tranquilles dans le pays, ne cherchent pas des succès aux yeux des hommes.

Le chrétien parle et c’est au monde d’écouter !

Les chrétiens rendent leur témoignage au monde ! La mission dont le Seigneur a chargé les siens, c’est d’abord de parler, de proclamer et de rendre témoignage de ce que Jésus Christ a fait et fait encore aujourd’hui ! Le chrétien parle et c’est au monde d’écouter ! C’est ainsi que commence la « mission » à Jérusalem au début de l’Église et qu’elle s’est propagée dans toute la terre. Les chrétiens étaient persuadés de posséder la vérité et que le monde avait besoin de cette VÉRITÉ ! Ils ont rendu témoignage de JÉSUS — que les hommes auxquels ils s’adressaient aient été prêts à écouter ou non. Les chrétiens ont UNE CHOSE à faire : proclamer à forte voix CE que DIEU a dit ! Leur message est : « Ainsi dit l’ÉTERNEL » et cela indépendamment du fait de ce que les hommes veulent savoir, ou de ce qu’ils ressentent ou de ce qui les intéresse. Fait aussi partie du message l’avertissement que Dieu est juste et saint et que le Seigneur JÉSUS ne nous autorise pas à « jouer » avec Lui et avec Son Assemblée. Celui qui rejette l’appel à la repentance et à la conversion sera perdu sans espoir. Ceux qui, dans le PAYS SE TIENNENT TRANQUILLES rendent témoignage de JÉSUS CHRIST, avec beaucoup d’amour, sans les rencontres quotidiennes (avec des hommes) de la vie.

La majorité rejette !

Celui qui annonce aujourd’hui le message de la Bible ne se fait pas que des amis. Nous nous trouverons alors très vite dans la situation dans laquelle se trouvait aussi JÉSUS : « admiré par beaucoup, aimé par quelques uns et rejeté par la majorité ! » Rappelons encore une fois : c’est le croyant qui prêche la Parole de Dieu au monde et non le contraire ! Le croyant parle et c’est au monde qu’il revient d’écouter ! Les conséquences de cette foi qui reste fidèle à la Bible apparaissent dès aujourd’hui. Les chrétiens porteurs de ce message ne cadrent pas avec ce monde. La revendication absolue du Seigneur JÉSUS CHRIST, à savoir qu’Il est le seul Chemin vers Dieu, sépare l’humanité en deux groupes. Et ceux qui rejettent Jésus Christ seront toujours plus nombreux que ceux qui croient en Lui. La majorité possède dans ce monde la puissance et les moyens pour restreindre et faire cesser le témoignage public des chrétiens. Nous devrions nous préparer aujourd’hui à être, dans l’avenir, pour l’amour de Jésus, et incompris et haïs par le monde, et persécutés. C’est cela même que Jésus a dit ! Et Paul l’a inscrit, et cela pour tous les temps, dans le programme de tous les croyants des assemblées locales : « Tous ceux qui veulent vivre pieusement dans le Christ Jésus seront persécutés » (2 Tim. 3:12). Et la Parole de Dieu est ferme et ne change pas, quoique l’on puisse prêcher aujourd’hui dans nos congrégations occidentales.

Rester simplement fidèles à JÉSUS !

Ceux qui sont tranquilles dans le pays savent tout cela. JÉSUS CHRIST utilise leur PRIÈRE confiante, leur CONFIANCE ABSOLUE en la BIBLE et leur TÉMOIGNAGE modeste et simple, pour faire avancer son ŒUVRE, et bâtir SON ASSEMBLÉE. Ils n’ont pas besoin d’appels répétés à l’unité, à l’amour, et d’être mis en garde contre le « Fondamentalisme ». Ils restent tout simplement fidèles à JÉSUS. Ils tiennent ferme TOUTE LA PAROLE DE DIEU. Ils ont peu de force humaine, ils n’ont pas renié le NOM du SEIGNEUR JÉSUS. Voilà ce qui est essentiel pour être aujourd’hui et demain aptes à pouvoir être utilisés par Dieu. Je remercie mon SEIGNEUR pour tous ceux, encore si nombreux aujourd’hui, qui se tiennent tranquilles dans le pays.