[ Page principale | Nouveautés | La Bible | la Foi - l'Évangile | Plan des sujets | Études AT | Études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | Centres d'intérêt ]

 

Le SIÈCLE DES LUMIÈRES, QUEL EST-IL ?

 

Bibliquest

 

On sait que la mode actuelle consiste à gommer partout toute référence au christianisme.

On a vu cela dans le projet de constitution européenne. Les sources de lumières qu’on met en exergue sont dès lors la Grèce antique et ses philosophes, et le siècle qu’on appelle « siècle des lumières », c’est-à-dire le 18° siècle qui a vu fleurir nombre de philosophes français, dominant les courants de pensées, avec en particulier l’Encyclopédie qui récapitulait tout ce qui était connu à l’époque.

Ce lien entre l’antiquité grecque et les temps modernes se matérialise par le renouveau des Jeux olympiques. De manière significative, les cérémonies d’ouverture des Jeux ont vu la reproduction de cérémonies païennes, donnant une note spirituelle à ces exploits du stade, et accentuant l’aspect non-chrétien du temps actuel.

 

Le siècles des lumières, a-t-on dit, « rejetait les solutions théologiques et l’autorité des traditions, en ayant entière confiance dans la raison humaine chargée de résoudre tous les problèmes, et avec une foi optimiste dans le progrès ». L’arrivée de la république en France est considérée comme le fruit et le couronnement de ce siècle des lumières.

 

Mais cette synthèse de l’histoire des idées où on ne retient que la Grèce antique et le (18°) siècle des lumières n’est qu’un raccourci trompeur et tronqué sur des points essentiels.

On ne dit pas

·        que la philosophie grecque s’accordait parfaitement avec une idolâtrie débridée,

·        que la corruption morale effrénée de la Grèce antique valait bien celle de la Régence du 18° siècle,

·        que le plus grand des philosophes grecs a été condamné à mort par les autorités civiles de l’époque, à cause de ce qu’il enseignait,

·        que les philosophes du 18° siècle se détestaient entre eux (cf. Rousseau-Voltaire),

·        que la république française à ses débuts a mis à mort des dizaines de milliers de personnes,

·        que les gens se sont empressés de s’en débarrasser pour accueillir et applaudir la dictature napoléonienne qui rétablissait l’ordre,

·        que selon la Bible (apocalypse), nous allons vers un même processus : chaos de la société suivi d’une dictature de fer, avec l’antichrist.

 

Alors, il n’y a pas eu de siècle des lumières ? Si, mais un autre.

Le début du 19° siècle a vu la remise en valeur de la Bible, le renouveau de son étude et de sa connaissance, la redécouverte et la remise en valeur de vérités enfouies ou oubliées sur la personne de Christ, son retour et l’espérance céleste du chrétien, le plein salut en Jésus Christ, la perspective de l’église bâtie par Christ et actionnée par le Saint Esprit, etc. etc.

 

La vraie lumière qui éclaire tout homme, c’est Christ. Quand Il est venu, les siens ne l’ont pas reçu ; les ténèbres n’ont pas comprise cette lumière (Jean 1:5-11).

Voici ce que dit la Bible sur le prétendu siècle des lumières (Ésaïe 50:11) : « Voici, vous tous qui allumez un feu, qui vous entourez d’étincelles, marchez à la lumière de votre feu et des étincelles que vous aurez allumées ; c’est ici ce que vous aurez de ma main : vous coucherez dans la douleur ».

 

Que chacun puisse se laisser éclairer et guider par Christ, la vraie lumière, qui est aussi amour et qui sauve le pécheur. Étoile brillante du matin pendant la nuit, Soleil de justice pendant le jour, la guérison est dans ses ailes (Malachie 4:2; Apoc. 22:16).